En direct de la réunion "Char d'Osset" Mairie de Saint Julien - 2 octobre 2008

Nous voilà en direct de la réunion "Char d'Osset" en Mairie de Saint Julien Montdenis.

Plus de 100 personnes présentes et plus de 10 intervenants (le Maire de St Julien, le Vice-Président du Conseil Général chargé des routes, le Conseiller Général, Les techniciens du CG73, le représentant de l'entreprise CGS, le représentant de l'entreprise SOFITER, le géologue).

Historique de l'affaire du Char d'Osset depuis 2002, par Marc Tournabien (maire de Saint Julien Montdenis).

Intervention de M. Picollet du Conseil général :

  • Coût total des travaux : 1,2 millions d'euros (730 000 € pour le minage, 250 000 € pour l'amélioration de la piste de secours et 80 000 pour la remise en état des filets de protection) financé à 100 % par le CG73.
  • Il y a eu 3 réunions publiques les 6 juin, 11 juillet et 2 octobre 2008.
  • Le chantier a démarré le 15 septembre et le minage devrait avoir lieu la 2ème quinzaine d'octobre.

Intervention des entreprises :

  • Un relevé topographique 3D a été réalisé avec un hélicoptère, qui a permis de calculer et de positionner les trous de forage

  • 6 trous sur 16 ont été réalisés, d'une profondeur de 50 à 60 m, avec une inclinaison de 40° à 50° (après un test de forage vertical de 60 m à 10m/heure, les trous réels qui sont inclinés se font moins rapidement).
  • Le matériel lourd (pelle araignée et foreuse en 3 parties) a été héliporté avec un Super Puma, il peut porter 4 tonnes à une altitude de 1100 m.
  • Pour le minage, 7 à 8 tonnes d'explosif seront utilisées, soit environ 500 kg/trou.
  • Les trous sont tubés en continu avec un tubage pétrolier car le terrain est très actif. Si ce n'est pas tubé, cela se bouche. Ce système a été testé par SOFITER à Dijon pour vérifier que cela ne diminuait pas trop l'effet explosif.
  • L'explosion sera séquencée (à quelques millisecondes) en partant du côté montagne pour éviter les projections.

Marc Tournabien souligne l'importance du travail des entreprises, et la sécurisation du terrain, car les ouvriers ne sont pas tous habitués à circuler en altitude.

  • diffusion d'un film

film à venir avec son commentaire

Marc Tournabien :

Installation sur le site d'un para-tonnerre et d'une cabane de chantier avec mise à la terre, pour se mettre à l'abri en cas d'orage.

Ce chantier est hors du commun et à la limite des connaissances techniques habituelles.

  • Date du tir : pas connue, mais autour du 20 octobre en fonction du chantier et de la météo.
  • Évacuation de 40 habitants de VillardClément à partir de 9h00 (dans un périmètre dimensionné large).
  • Les gendarmes passeront sur le site à évacuer pour s'assurer que personne ne sera sur la zone
  • Moment optimum pour tout le monde : Midi (La meilleure heure pour couper les voies de circulation et beaucoup de personnes seront au travail donc en sécurité).
  • Fermeture des sentiers par les entreprises, de la RD79a, de la RD1006 et de la RD81A par le TDL de Maurienne (service route du CG73), fermeture de l'autoroute par la SFTRF (l'explosion et son nuage risquant de perturber les usagers).
  • A 11h30 dernière reconnaissance héliportée avant l'explosion à 12h00.
  • Tout le monde est invité à partir de 11h30 à la salle polyvalente de Villardgondran pour voir l'explosion.

Questions du public :

"Au niveau vibration des soucis ?
Réponse Marc Tournabien : Les études menées montrent qu'il n'y a pas de risque mais chaque maison sera vérifiée par un huissier, avant et après le tir.

Le principe de précaution est appliqué

Question du public :

"La Puble on craint quelquechose avec les vibrations ?"

Réponse de l'entreprise SOFITER : On sera en dessous des normes en règle, ce tir sera fait avec un maximum de protection, ne craignez rien.

Réponse du public : "J'espère"

  • Question du public :

"Nous n'avons pas reçu le courrier"
Réponse Marc Tournabien : Si vous n'êtes pas dans le cercle de la zone délimitée, vous ne recevrez pas le courrier.
Cette zone là c'est un trait sur une carte, à quelques mètres hors de la zone, on n'est pas concerné.

  • Intervention Expert conseil général

Que se passe-t-il après le tir ?
La réussite du minage va être conditionnée par la réussite des forages, l'entreprise surveille de manière très précise ces forages.
Le plan de tir est mis à jour en permanence, on espère obtenir un plan incliné, mais il serait trop beau d'obtenir un plan lisse.

On va se retrouver avec des blocs sur la paroi, il y aura des interventions de purge manuelle et peut-être quelques petits minages de bloc, sans commune mesure avec la grande explosion.

La route sera déblayée, elle ne ré-ouvrira pas le soir du minage, cela peut être rapide, comme un peu plus long.

Les filets seront sans doute endommagés par la chute des blocs, pour l'instant il est trop tôt pour savoir ce qu'il faudra réparer.

  • Question du public :

Quel volume de matériaux représentera le minage ?

  • Réponse du géologue : Le minage concerne 35 000 M3, mais avec ce qui va se détacher en plus, nous pourrions aller jusqu'à 60 000 Mètres cubes
  • Question du public :

"les matériaux vont s'arrêter au bord de la route ?"

  • Réponse : Ce n'est pas une découpe classique (2 mètres d'épaisseur habituellement), ici on découpe une tranche énorme (4 mètres d'épaisseur en haut et plus de 15 mètres en bas). Là la quantité de matériaux va être assez énorme...

On pourra avoir des blocs de plusieurs dizaines de M3.

"La route sera-elle atteinte ?"

  • Réponse : Normalement la distance entre la zone d'éboulement et les maisons est suffisamment grande, pour éviter les maisons, mais la route, elle, sera atteinte.
  • Intervention Marc Tournabien :

Les chantiers d'après tir sont déjà inclus dans le chantier

  • Intervention d'une technicienne :

Là, l'idée du tir, c'est vraiment de basculer l'ensemble de la masse vers le couloir principal. On évite que tout tombe sur le versant qui va sur le village. Cela va canaliser la chute.

  • Piste de secours.
  • On sait qu'on pourrait avoir un hiver précoce.
  • On prévoit une reprise en long sur le secteur le plus pentu (17%) avant le replat de la forêt, pour arriver à une pente moyenne de 13% dans les semaines à venir.
  • On prévoit la réalisation de créneaux de croisement.
  • surveillance du couloir avalancheux
  • On a organisé un plan d'exploitation hivernale avec des interventions ciblées, un engin et des techniques spécifiques.
  • Très faible trafic : difficile de faire fondre la neige avec la circulation.
  • On prévoit aussi la mise en place d'un engin et de personnels à demeure à Montdenis qui partiront donc par le haut.
  • On essaie de faire au plus vite. Mais nous avons des incertitudes, en parallèle on étudie des solutions

Nous ferons une réunion avec vous à Montdenis, pour discuter de ces travaux.

  • Question du public :

"Point de marquages pour le brouillard ?"

On y pense, mais cela n'est pas très intéressant parce que la voie est très petite et cela pourrait pousser les véhicules à rouler trop sur le côté. On est un peu embêté sur le marquage de cette route

  • Question du public :

"Est ce que la circulation des grumiers pour la coupe de bois communale est indispensable dès cet automne ?"

Réponse Marc Tournabien : Il est difficile de trouver des équipes de bûcherons, on a l'opportunité cet automne, d'avoir une équipe. On en a profité. On aurait pu faire l'impasse sur beaucoup de travaux à Montdenis, mais au contraire, on a voulu que la vie continue à Montdenis. Si on n'avait rien fait à Montdenis, on aurait eu un sentiment d'abandon, c'est un choix, j'espère qu'il ne sera pas trop pénalisant.

  • Monsieur Picolet : Mot de conclusion

Voyez qu'on a essayé d'être le plus complet possible, sachez que le conseiller général a mis tout en oeuvre pour faire le mieux possible.

Merci à vous tous...

  • Question du public :

"Pas de précaution à prendre? volets à ouvrir ?"

Réponse : Il y a un huissier qui va passer, il faudra voir avec lui.

Réponse d'une technicienne : Il n'y a pas de risque, il n'y a pas de problème

  • Question du public :

"J'ai une question, au sujet.. juste avant le tir, j'aurais voulu savoir... Si on s'était préoccupé des animaux sauvages ?"

Réponse :

Il y aura pas mal d'héliportages deux jours avant.. il y aura beaucoup de va et viens.. Ce sera beaucoup de boucan.. les animaux n'aiment pas ça. Ils ne devraient pas rester dans la zone.

  • Question du public :

"Sécurité sur la piste : Il serait utile de mettre un panneau en bas de la piste sur les règles de circulation en montagne "

Réponse CG73 :

On imagine de mettre un peu d'information au bord de la piste, c'est bien le véhicule qui monte qui est prioritaire

Conclusion Marc Tournabien :

Nous avons fait tous les efforts nécessaires pour raccourcir les délais qui nous séparent de l'ouverture de la route. On met tout en œuvre pour ré-ouvrir la route le plus rapidement.

Dernière question :

"vous minez en semaine ?

Réponse Marc Tournabien :

On mine en semaine et en fin de matinée

Fin du live blog